mercredi 19 novembre 2014

Lifebar, barre énergétique bio

Il y a un salon que je ne manque pas chaque année, le Salon Bio Marjolaine au Parc Floral de Paris à côté du Bois de Vincennes. C'est un peu comme un rituel. Déambulé dans les allées, faire le plein de rose des sables au caramel au beurre salé, déjeuner à la cantine indienne.
Comme vous le savez, je fais attention à mon alimentation et encore plus depuis que je me suis remise activement au sport. Sur le salon, nous avons découvert des barres énergétiques bio cru vegan, sans gluten et sans lactose. 
Au magasin, nous vendons des barres énergétiques à base de graines germées, mais franchement le goût et la texture ne sont pas au rendez-vous. 
Alors qu'avec cette gamme Lifebar de Lifefood, le goût est au top, la texture et la consistance agréable. Je suis en train d'en devenir complètement fan. 
Ces barres se déclinent en deux catégories : 
Lifebar classique : abricot/noix du Brésil, cerise/noix de cajou, noix de coco, noix de coco/chocolat cru, figue/noix de cajou, noix du Brésil/Vanille
Lifebar+ avec des superaliments : graines de chia/pistaches, guarana/noix du Brésil, cranberry/maca baobab, chocolat cru/protéine verte de chanvre. 

La différence avec des barres classiques : 
Elles sont naturellement sucrées grâce aux fruits séchés qu'elles contiennent. 
L'apport en lipides se fait par la présence des oléagineux.
Elles sont riches en vitamines et minéraux naturels et garantie sans aucun additif.

Il n'est pas facile de trouver des barres protéinées végétales naturelles. En général, elles contiennent des protéines de lait. Mais j'essaie de limiter ma consommation de lactose pour améliorer ma digestion. 
Et en plus quand elles ont un petit goût de "reviens-y", moi je dis encore!

Lifefood commercialise également d'autres produits crus.

mardi 11 novembre 2014

Courir un jour férié : Les Bacchantes

Qu'avez-vous fait en ce jour férié? 
Moi, Monsieur, une amie et ses amis, nous sommes inscrits pour la course Les Bacchantes. Tout le monde court en moustache pour soutenir la recherche contre le cancer de la prostate. "Une course pas sérieuse pour une cause sérieuse". Nombreuses étaient les personnes déguisées : perruques, costumes : Spiderman en moustache, Mario et Luigi...Une maman moustachue courait avec son enfant dans la poussette et en moustache.

Pour ces 8km de course, j'ai essayé de suivre mon amie Pascaline, qui n'en ai pas à sa première course puisqu'elle a déjà fait un marathon. On avait fait ensemble la course du Souffle au Parc de Sceaux mais elle nous avait perdu dès le départ pour finir 7ème dans sa catégorie. 
Ce coup-ci, elle est partie un peu plus doucement avec une autre de ses amies également marathonienne. J'ai réussi à les suivre jusqu'au 6ème km. Ensuite, je me suis accrochée mais elles ont fini par nous distancer avec Monsieur.

J'ai réalisé ma meilleure performance :
Chrono : 45min42
Classement général : 1006 sur 2555
Classement dans la catégorie : 213 sur 1200

Je dois avouer que je n'en reviens pas. Je reste sans voix devant mon classement par catégorie. Moi qui n'aimait pas l'endurance au lycée, je n'aurai jamais imaginé qu'un jour je prendrai goût à la course à pied et surtout j'arriverai à me surpasser de la sorte.
Prochaine course, le 7 décembre avec les 8km des foulées hivernales de Chatenay-Malabry.

jeudi 30 octobre 2014

5 mois après !

Contrairement aux idées reçues, les patients en traitement contre le cancer ont tendance à prendre du poids. En cause, la sédentarité, la fatigue, les périodes de convalescence, la cortisone... tous ces facteurs n'aident pas. Même si je faisais de la marche à pied et une séance de gymnastique douce par semaine, je me suis retrouvée avec 7kg de plus sur la balance. 

Il y a 5 mois, j'ai eu un déclic. Ma dernière opération était programmée et annonçait la fin de deux de traitements, de soins médicaux, de contrôles divers, de chirurgie... Après deux ans de combat contre le cancer du sein où j'ai tout fait pour survivre, j'ai alors eu envie de vivre tout simplement, d'être bien dans ma peau et dans ma tête. Je suis repartie à la conquête de mon corps. 

Je me suis mise sérieusement au sport et depuis je ne peux plus me passer de ma petite séance quotidienne, ne serait-ce que 10-15 minutes les jours où mon emploi du temps ne me permet pas de dégager plus de temps.
En général, une semaine type se compose de
- un à deux seances de running (5 et 10km),
- une séance de gymdirect le jeudi matin avant d'aller au taf
- une séance de zumba le vendredi soir. 
- le défi Etsiçamarchait quotidiennement. 

Depuis Juin, mon Runtastic comptabilise 173 activités, 514.88km, 82h14, 4032 abdos, 5091 flexions  et 26194 kcalories brûlées.

Et donc 5 mois après, me voici avec mon nouveau, tout beau et les chiffres parlent d'eux-mêmes. 
Kilos perdus : -8.7kg 
Tour de taille : -13cm 
Tour de hanche : -5cm 
Tour de cuisse : -4cm 
Je suis passée de la taille 42 à 38

Et surtout les pantalons parlent d'eux-mêmes.


dimanche 5 octobre 2014

Courses à pied : Parc de Sceaux et Paris Centre

Qui aurait cru il y a cinq mois que je prendrai autant goût à la course à pied. J'ai commencé par courir 15 minutes, puis 30 et me voici maintenant à compter les kilomètres, grappiller des secondes au chrono, investir dans des vêtements techniques... 
Hier, j'ai même acheté un magazine de running pour me perfectionner : gestuelle des bras, course fractionnée, respiration...
Dimanche dernier avec une amie et Monsieur, nous avons participé au 10km Parc de Sceaux dans le cadre des virades de l'espoir au profit de la lutte contre la mucoviscidose.  
Un parcours entre bitume, terre battu et lit de sciure de bois. Je ne fais pas de trail pour le moment et je pense que cette course est un bon début pour s'y initier. 
En témoigne notre état à l'arrivée, la douche a été plus que salvatrice en rentrant à la maison.
Cette course était également la deuxième où j'ai parcouru 10 km en moins de 1h : 58m20s, allure moyenne : 10.28km/h, classement général : 467 / 723. 
On voit bien la progression par rapport à ma première course en compét en mai où j'avais parcouru 5.5km en 36m29s, allure moyenne : 9.05km/h, classement général : 168/190. Mon objectif à l'époque était seulement de parcourir les 5.5km sans m'arrêter. Défi réussi d'ailleurs!

Mercredi, je suis allée faire un entrainement fractionné pour travailler mon endurance et ma respiration. Je n'en avais pas fait depuis 2 mois et je dois avérer que j'ai galéré. A tel point qu'une fois l'entrainement terminé, j'ai voulu continuer à courir tranquillement sur le chemin du retour et que j'ai trébuché sur une petite bouche métallique. Résultat, une chute, un genou estropié, le haut de la cuisse et la main égratignée et un cycliste foutu. Mais rien de grave, c'est le principal. Et heureusement car aujourd'hui, nous sommes allés battre le bitume à Paname avec Monsieur entre Opéra, Louvre et Place Vendôme.

Nous avons participé au 10km Paris Centre mais en version solo, chacun à son rythme. Près de 10 000 participants pour cette 11ème édition. Monsieur a franchi la ligne d'arrivée en 53m52s, classement provisoire : 4130. Je l'ai rejoint quelques minutes plus tard après 57m37s, classement provisoire : 5383.
Il va falloir que je prévois un système pour exposer notre début de collection de médailles.

Prochaine course le mardi 11 novembre et avec des moustaches.

dimanche 14 septembre 2014

Course La Parisienne 2014

 Ce matin avec ma cousine, nous sommes allés au pied de la Tour Eiffel pour aller courir la 18ème édition de La Parisienne. 6.7km parcourus par 32 795 participantes. Cette course est exclusivement réservée aux filles et cette année, elles avaient de 16 à 86 ans.
La Parisienne s’implique aux côtés de la Fondation pour la Recherche Médicale pour soutenir la recherche sur le cancer du sein. C'est pour cela que je tenais particulièrement à m'y inscrire maintenant que le cancer est derrière moi et que les opérations sont terminées.
La première est arrivée après 22 minutes et 09 de course. Un grand respect à la première grand-mère qui a réalisé le parcours en 29 minutes et 20 à l'âge de 60 ans. 
Quelques têtes connues sont venues gonfler nos rangs : Fauve Hautot, Nathalie Pechalat, Karine Le Marchand.

Avec Sandrine, nous avons réalisé la course en un peu plus de 44 minutes. Ce sera notre record à battre pour l'année prochaine. 
J'ai un peu lâché ma cousine dans la dernière ligne pour un sprint finale : 44 minutes 17 secondes, classement : 12 796.  
J'ai rangé ma petite médaille à côté de celle de Monsieur qui avait parcouru le 10km l'équipe. 
Prochaine course dans deux semaines au Parc de Sceaux pour la Course du Souffle avec Monsieur et une amie, au programme 10km!